Choisissez votre devise

Prendre sa retraite en Thaïlande : Les Démarches

Comment prendre sa retraite en Thaïlande ?

De plus en plus de retraités français font le choix de prendre leur retraite en Thaïlande. Rien d’étonnant à ce choix.

La Thaïlande offre à la fois le dépaysement, la douceur de vivre, des infrastructures modernes, des températures douces et un faible coût de la vie.

Et si vous aussi vous accédiez à une vie de rêve en prenant votre retraite en Thaïlande ?

Comment obtenir un visa pour prendre sa retraite en Thaïlande

Tout est fait pour faciliter l’installation des retraités français en Thaïlande. Différents visas sont à votre disposition pour profiter de votre retraite en Thaïlande :

Le visa O-A valide 1 an

Un visa spécifique a été mis en place, le visa O-A, valable un an, à multiples entrées et renouvelable. Les formalités sont à réaliser à l’Ambassade de Thaïlande à Paris.

Différentes pièces sont à fournir : identité, certificat médical, casier judiciaire, justificatif de domicile, justificatifs de ressources, attestation bancaire justifiant d’un solde de 24 000 euros par demandeur, preuve d’assurance. 

Il est destiné aux personnes retraitées et âgées de plus de 50 ans. Avec ce visa, vous ne pourrez pas travailler, mais vous pourrez rester en Thaïlande pendant une année, avec de multiples entrées. Avec votre visa OA, vous devrez vous présenter tous les trois mois au service de l’immigration.

Le visa non-immigrant O-X

Depuis novembre 2016, les retraités de plus de 50 ans et issus de l’un des 14 pays signataires (Japon, Australie, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Norvège, Suède, Suisse, Royaume-Uni, Canada, États-Unis) ont la possibilité de séjourner en Thaïlande pour une durée de 10 ans.

Tout comme le visa O-A, il est multiples entrées et soumis à des conditions de ressources bancaires.

Comment gérer la santé quand on est retraité en Thaïlande

Pas d’inquiétude pour vos soins et votre santé. La Thaïlande est réputée pour la modernité de ses infrastructures médicales : hôpitaux et matériel à la pointe de la technologie, personnel formé en occident.

Vous trouverez des établissements publics performants, mais avec des délais un peu longs ou des cliniques privées réputés, mais pratiquants des tarifs tout à fait abordables.

La sécurité sociale française n’a pas cours en Thaïlande. Vous pourrez soit souscire au régime d’assurance maladie local ou adhérer à une mutuelle locale.

Concernant les risques sanitaires, là non plus ne vous faites pas de souci. Pas de maladies particulières ou de risques pour votre santé. Aucune vaccination n’est obligatoire.

La seule particularité, comme tous les pays tropicaux, sont les moustiques, vecteurs de dengue et de paludisme.

Alors, pensez aux produits anti-moustiques. Dans les logements, la climatisation est souvent de rigueur, donc vos nuits seront douces.

Comment se loger pour sa retraite en Thaïlande

Vous trouverez facilement des appartements ou des maisons à louer sur une courte ou longue durée pour un loyer tout à fait raisonnable.

Vous n’avez pas de frais d’agence à proprement dit à payer. Ces frais sont inclus dans le loyer à payer au propriétaire.

Cependant le prix de l’immobilier est si compétitif, qu’il est préférable d’acheter une maison ou un appartement dans une luxueuse résidence.

De vraies opportunités s’offrent à vous : une villa avec piscine dans la station balnéaire de Hua Hin, un studio en plein centre de Bangkok, un appartement dans une résidence avec tous les services sur l’île de Phuket.

Acheter un logement en Thaïlande est un investissement sécuritaire et rentable. À des prix défiant toute concurrence, vous devenez propriétaire d’un bien que vous pourrez louer lorsque vous n’êtes pas sur place afin de grossir vos revenus. 

Quel système d’imposition va s’appliquer lors de ma retraite en Thaïlande

Vous continuez à payer vos impôts en France, même lorsque vous prenez votre retraite en Thaïlande. Un accord entre la France et la Thaïlande prévoit que les revenus et pensions provenant de France, sont payables en France.

Par contre, votre imposition sera nettement amoindrie, car vous ne serez plus considéré comme résident. À partir du moment où vous passez plus de 6 mois de l’année en Thaïlande, les impôts français vous considèrent comme un non-résident.

Il n’y a pas de double taxation en Thaïlande. Si vous devenez propriétaire en Thaïlande, sachez que c’est la loi thaïlandaise qui s’applique. Un bonheur pour vous.

Ainsi, vos revenus locatifs ou plus-values sont imposés sur le barème local, très avantageux. Vous ne payez ni taxe d’habitation, ni taxe foncière, ni droits de succession. 

Acheter une maison en Thaïlande pour sa retraite

Vous serez certainement séduit rapidement par le cadre de vie exceptionnel qu’offre la Thaïlande.

Le coût de la vie étant plus faible qu’en Occident, vos revenus de pension de retraite vous permettront de vivre très confortablement. Si vous avez un peu d’épargne, on vous conseille vivement de faire un investissement immobilier en Thaïlande.

Les revenus locatifs vous permettront de vivre aisément. La demande locative est très forte. Les touristes affluent chaque année. Votre bien immobilier sera réservé quasiment tout au long de l’année.

D’ailleurs, des garanties locatives sont souvent proposées pour que vous touchiez des loyers, que votre bien soit loué ou non.

L’offre immobilière est très diversifiée et les logements de bonne facture. Les finitions sont de qualité, les résidences proposent des services complets qui séduiront une clientèle internationale toujours plus exigeante. 

Acheter une maison en Thailande pour vivre une vie de rêve, grossir votre patrimoine ou augmenter vos revenus est toujours une bonne idée.

Liens : 

Rejoignez la discussion

Comparer les annonces

Comparer